Chasseur d’appart’ ridiculiserait la profession ?

L’émission « chasseur d’appart » scotchant le regard des téléspectateurs sur M6 conduit même ces derniers à rêvasser. Ainsi, ils désirent avoir une belle suite parentale et un homestaging parfait pour leur logis. Voilà 10 ans que cette émission apporte de l’enthousiasme dans le secteur de l’immobilier. Néanmoins, tous ne le voient pas de cet œil.

Une émission ridiculisant la profession ?

Depuis un certain temps déjà, l’émission se heurte à des critiques. En 2016, certains agents immobiliers commencèrent d’ores et déjà à s’agacer du côté excentrique affiché par le chasseur d’appart. Certes, les professionnels s’insurgent car le métier ne consiste en rien à se montrer chaleureux ni à s’émoustiller dans le salon des clients. Bien que Plaza attire la sympathie, il ne semble pas comprendre la véritable ampleur de la profession. En outre, Stéphane Plaza laisse penser que les appartements se dénichent aisément et qu’une seule semaine suffit pour caser une famille dans un appartement chic. Cependant, la recherche d’appartement dure parfois jusqu’à six mois, voire même un an.

Un comédien et réalisateur

Les remontrances par rapport à cette émission « chasseur d’appart » ne s’arrêtent pas là. Les agents réguliers et qui participent à cette émission, paraîtrait-il qu’ils jouent la comédie. D’ailleurs, l’auteur et l’acteur principal de l’émission se trouve dans la peau d’un comédien expert. Toutefois, un tweet humoristique fit l’objet d’un démenti à ce sujet. M6 garantit le professionnalisme de Neil qui est le principal concerné par les critiques et qui détient une véritable carte en tant qu’agent immobilier. Bien qu’il déboule sur l’écran avec son look ténébreux et sa cigarette, cela ne fait guère de lui un chasseur d’appartement médiocre.

Des plaintes à l’encontre de l’émission

Une plainte se voit déposée par Julien Bost, également agent immobilier du côté de Marseille. Ce dernier confirme ne jamais avoir signé le moindre contrat avec la chaîne. Lorsqu’une autre chaîne l’interviewe, il affirme ne pas apprécier les modes de production de l’émission. Il ne se voit pas non plus accueillir ses clients tout en se prélassant dans une piscine. D’ailleurs, il s’insurge en affirmant le caractère professionnel indispensable à un agent immobilier. Bien qu’il affirme que la télé ne fasse pas partie intégrante de son métier, il ajoute qu’il eut préféré ne pas bloquer ces pairs, les autres agents immobiliers.

Sourire et recevoir les clients avec un iPad à la main tout en ayant l’air étonné, Julien dit ne pas savoir s’y prendre. De surcroît, il ne sait comment évoquer des choses désagréables à des personnes ayant investi dans un logement.

Indiana Jones : le programme qui fait grimper les audiences des chaînes TV
The Voice : pourquoi sont-ils toujours habillés de la même manière ?