Section de recherche : la série s’offre une sérieuse cure de jouvence et réserve quelques surprises à ses fans !

Section de recherche, ou SR pour les intimes, revient avec un grand coup de jeune. En effet, la diffusion en janvier sur TF1 a réservé son lot de surprises. Même si les changements ont été évoqués ici et là avant que les sérivores aient l’occasion de voir la première scène, le résultat est tel que la fiction a su tenir sa promesse en remettant un coup de peps à la série.

Au cœur de la gendarmerie

La section de recherche TF1 surprise pour les fans garde néanmoins sa vocation première. La série plonge donc toujours (comme dans les 13 saisons précédentes) dans l’univers de la gendarmerie. C’est un monde d’enquêtes sur fond de meurtres, d’enlèvements et de crimes en tous genres. Avec une équipe (aujourd’hui bien rodée) dont Martin Bernier est le patriarche aussi consciencieux qu’impliqué, les épisodes se succèdent sous le joug des membres qui ont une relation quasi-familiale. Quand un changement s’opère dans la composition des protagonistes, l’événement se crée mais cette fois pour de bonnes raisons.

De nouvelles têtes

« Mémoire trouble » (intitulé du premier épisode de la 14ème saison) a vu l’arrivée de Jeanne Lorieux jouée par Fabienne Carat. Première section de recherche TF1 surprise pour les fans et comme dans tout changement opéré au sein d’un groupe soudé, l’arrivée de la commandante ne manquera pas de faire des émules. C’est une situation qui ne manquera sûrement pas d’évoluer au gré des 8 parties de cette nouvelle ère. A part le coup de fouet qu’apporte le personnage Jeanne dans le domaine professionnel, elle introduira également à l’écran, Mélanie Maudran en tant que colocataire. Cette nouvelle venue pourra faire entrainer la tournure de la série comme le cœur du très aimé Lucas.

Un renouveau dans la technique

La section de recherche TF1 surprise pour les fans, c’est aussi des rebondissements dans la trame. A Rose Orsini incarnée par Honorine Magnier qui s’en est allée, succèdent les méthodes pas très appréciées de la « novice » et non moins talentueuse commandante Lorieux. C’est un pavé dans la mare déjà trouble. Les adeptes de la série pourront tout de même compter sur Martin qui fera sa part des choses. On l’aura compris au fil des saisons, son pragmatisme ne veut pas dire infaillibilité. Ainsi, il devra autant travailler sur l’insertion de sa nouvelle membre que sur ses vieux démons. Pour mener le tout à bien, il pourra se fier à Lucas Auriol.

Chasseur d’appart’ ridiculiserait la profession ?
Indiana Jones : le programme qui fait grimper les audiences des chaînes TV